Rencontre danse – samedi 11 juin 2016

Samedi dernier (enfin bon, le 11 juin ; j’ai traîné avec toutes ces histoires de rhume et de blog), j’ai embarqué MadameMaman pour son baptême du feu : une rencontre danse à Bastille ; je crois qu’il n’y a rien de mieux pour inoculer le virus.

Sébastien Marcovici, ex. Principal (= Etoile) du NYC ballet, désormais maître de ballet à l’ONP, y a présenté le 1er mouvement de la pièce Brahms / Schönberg Quartet, avec Valentine Colasante (Première danseuse), Séverine Westermann (Sujet) et Yann Cailloux (Sujet).

Rencontre danse
Sébastien Marcovici,  Yann Chailloux, Séverine Westermann, Valentine Colasante

Sébastien Marcovici est apparu enjoué, sympathique, bienveillant, et a prodigué des conseils compréhensibles par le public, joignant souvent le geste à la parole. Il a précisé que les danseurs n’avaient encore jamais répété ensemble, et que la répétition serait donc très « nature ».

Le maître de ballet a donné de nombreuses explications et corrections, et c’est un plaisir de voir le changement immédiat chez les interprètes : il explique que chez Balanchine, les mains sont très importantes, que « chaque doigt doit avoir son propre espace », plus écartés que traditionnellement en danse classique ; il indique à Séverine Westermann comment rectifier son placement, donner de l’énergie et de la puissance à sa danse (« Balanchine a chorégraphié ce rôle pour Gloria Govrin, une danseuse très grande, et le défi pour les garçons qui l’entouraient était de sauter aussi haut qu’elle »).

Il livre également de précieux conseils de pas de deux à Yann Chailloux, en paroles et en gestes, pour lui permettre de mettre sa danseuse en valeur, de trouver sa place à son côté, de la faire tourner en ne mettant qu’une seule main sur sa taille, ou encore comment décaler ses deux mains pour la faire décoller plus efficacement. Et lui rappelle avec humour : « Je sais bien qu’on doit penser à être beau. Mais c’est elle qui compte. Si elle est belle, tu es beau. Si elle est tordue, on dira qu’elle a un mauvais partenaire… »

Rencontre décontractée, où après une tentative de porté épaule avortée, S. Marcovici explique que ce porté doit être tonique mais discret (il plie les genoux et gonfle ses joues en retenant sa respiration pour indiquer ce qui n’est pas permis), car le danseur est sans aucun « paravent » à ce moment. A la deuxième tentative, Valentine (au tutu particulièrement indépendant durant toute cette répétition 🙂), hissée sur son piédestal, réclamera les applaudissements pour Yann.

Colasante

C’est vraiment un moment privilégié que ces rencontres. Pouvoir observer les danseurs au travail, même quelques instants, « dégrossir » leur variation, et accepter aussi de se montrer loin de la perfection qu’ils veulent par essence afficher. « Les mains dans le cambouis ». C’est fascinant, et je sais que ça ne l’est pas que pour moi. N’est ce pas MadameMaman, Carole, Nicolas, Jeune Prince ?

Comptez sur moi pour vous prévenir à la prochaine occasion !

Bisous bisous !

Vidéos : La_petite_photographe / Instagram

2 réflexions sur “Rencontre danse – samedi 11 juin 2016

    1. Mais quelle mouche m’a piquée ? On ne se relit jamais assez… Merci beaucoup Dominique pour votre correction ! Et bienvenue : vous êtes sans doute la première personne que je ne connais pas à lire mes élucubrations !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s